Pourquoi le neuromarketing ?

Le neuromarketing utilise les neurosciences pour mesurer l’impact du marketing sur les consommateurs.

Dans cet article, vous allez découvrir comment le neuromarketing est utilisé pour comprendre le comportement des consommateurs plus efficacement que le marketing traditionnel.

Vous allez découvrir pourquoi le marketing traditionnel est inefficace et pourquoi 80% des nouveaux produits sont des échecs.

Je vous explique comment les grosses entreprises comme Coca-Cola ou MacDo dépensent des centaines de milliers d’euros en neuromarketing pour développer leur activité.

Et enfin, je vais vous dévoiler une solution beaucoup plus économique et très puissante pour faire du neuromarketing.

neuromarketing marketing

Le succès du neuromarketing face à l’échec du marketing.

Depuis toujours, les hommes d’affaires essaient de comprendre le comportement des consommateurs pour en tirer un processus récurrent. Pour cela, ils s’appuient sur les traditionnelles enquêtes de besoin et de satisfaction.

80% des nouveaux produits sont des échecs.

Avant l’apparition du neuromarketing au début des années 2000, les vendeurs avaient déjà développé des techniques de ventes très puissantes, mais sans vraiment pouvoir les expliquer. Le problème est qu’il est difficile, même pour le meilleur des vendeurs, de vendre un produit dont le consommateur ne veut pas. Malgré des études et enquêtes de marketing traditionnel qui prévoyait un énorme succès à certains produits, 80 % des nouveaux produits sont des échecs.

Des études et des sondages inefficaces.

En effet si vous demandez à quelqu’un ce qu’il préfère, soit il va vous donner volontairement une mauvaise information, soit il ne le sait pas vraiment lui-même et va rationaliser sa réponse. Mais le problème est qu’il n’est pas dans un contexte d’achat pendant lequel sa décision serait émotionnelle et non rationnelle.

Le neuromarketing, un regard nouveau sur ce que veulent vraiment les consommateurs.

Le neuromarketing et plus particulièrement la recherche en neuroscience a apporté un regard nouveau sur ce que veulent vraiment les consommateurs et sur les techniques de vente qui existaient déjà.

Si au départ, le neuromarketing était utilisé principalement pour faire des études de marché, il est aujourd’hui utilisé dans 6 autres domaines d’activité marketing.

  1. L’identité de la marque ou le branding. Le neuromarketing mesure l’impact de la marque sur le consommateur. Une expérience a par exemple montré que Cocacola stimule la zone de la mémoire affective dans le cerveau du consommateur alors que Pepsi stimule la zone du goût. Lorsque le consommateur ne voit pas la marque, il préfère PEPSI, mais quand il voit la marque, il préfère COCA-COLA.
  2. La conception de produit. Le neuromarketing mesure le comportement des consommateurs face à un produit. Il va par exemple déterminer quel est le poids idéal pour un smartphone ou pour une boîte de conserve en fonction de leurs tailles. Si l’adéquation entre la taille, le poids et le prix n’est pas parfaite, le consommateur rejette le produit.
  3. La publicité. Le neuromarketing mesure l’impact de la publicité sur notre décision d’achat. Il a notamment montré que mettre du sexe dans certaines publicités était contre-productif. Autant il sera efficace dans une publicité de voiture de luxe, autant il est inefficace sur des publicités pour de la nourriture par exemple.
  4. La décision d’achat en magasin. Le neuromarketing montre comment l’environnement du magasin influence fortement l’achat du consommateur. Le marketing sensoriel a par exemple montré qu’une odeur de linge propre dans le rayon des machines à laver augmentait les ventes de 20 % en moyenne.
  5. La vente en ligne. Le neuromarketing étudie le comportement d’achat de l’internaute en fonction des informations affichées sur son écran. Il a par exemple montré que même s’il ne fait plus attention aux publicités qui s’affichent sur le côté de l’écran, ces pubs sont tout de même ancrées dans sa mémoire et auront un impact sur son comportement lorsqu’il tombera sur ce produit en magasin. Cela même s’il ne se souvient pas consciemment de ce produit.
  6. Le divertissement. Le neuromarketing a montré l’impact des émotions et des expériences sur la mémoire et l’achat d’un produit. Si vous faites vivre une expérience émotionnelle et joyeuse à un consommateur, il développera une préférence pour votre marque et votre produit. C’est exactement ce qui a fait le succès de Starbuck avec les adultes et de MacDo avec les enfants.

Mais, combien dépensent les entreprises comme Coca-Cola ou Macdo pour réaliser des études neuromarketing ?

Plus de 10000 euros par jours pour certaines études neurmarketing des grands groupes.

Le neuromarketing utilise de nombreux techniques et outils pour mesurer le comportement des consommateurs. Certains sont compliqués et coûteux. Les entreprises doivent débourser pas moins de 10000 euros par jours pour l’utilisation d’une IRM pendant seulement quelques heures . En voici quelques-uns :

  • L’analyse du suivi oculaire.
  • L’analyse des expressions faciales.
  • La mesure de la transpiration, de la respiration, du rythme cardiaque, et du mouvement des muscles faciaux (électromyographie [EMG]). La
  • mesure des signaux électriques du cerveau (électroencéphalographie [EEG]) et de
  • la circulation sanguine (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle [IRMf]) dans le cerveau.

Le neuromarketing dans les PME-TPE.

Mais chez DTMA, nous en avons développé des techniques neuromarketing pour permettre aux PME de bénéficier des techniques neuromarketing très puissantes dans le développement commercial de leur entreprise. Nous utilisons un principe de base indispensable à toute entreprise qui souhaite augmenter son chiffre d’affaires et sa rentabilité. Tout changement doit être mesuré et analysé.

Nous appliquons ce principe de base dans trois domaines d’expertise :

  1. En économie comportementale qui consiste à mesurer le comportement du consommateur face à votre produit, à votre offre, à l’environnement d’achat de votre magasin ou à l’ergonomie de votre site web.
  2. En psychologie sociale qui consiste à analyser l’influence des autres personnes sur le comportement du consommateur. Cela peut être par exemple l’influence de votre message ou l’influence du message des autres consommateurs.
  3. Le marketing sensoriel qui consiste à mesurer le comportement des consommateurs face à la stimulation de leur sens. Cela peut se faire dans les deux premiers domaines.

Essayez simplement le neuromarketing.

Je souhaite vous aider dans le développement de votre business avec des conseils en neuromarketing. Pour cela, répondez à quelques questions dans les commentaires ci-dessous :

  1. Qu’est-ce qui vous empêche aujourd’hui de développer votre business plus qu’il ne l’est déjà ?
  2. Quels sont vos objectifs dans votre business ? Quelle situation idéale aimeriez-vous atteindre ?
  3. Pensez-vous que le neuromarketing pourrait vous aider dans cet objectif ? Pourquoi ?

Merci et à bientôt.

Hervé

Laissez un commentaire





Résoudre : *
20 − 2 =